JEU

COMPAGNIE A KAN LA DÉRIV'

Jeu 1.jpg

LE SPECTACLE

« Enfant, il m’arrivait de travailler très tard avec mon père pour apprendre mes leçons, je redoublais d’efforts pour faire face à ma dyslexie. Et pourtant le lendemain matin, j’avais souvent tout oublié et mes professeurs avaient bien du mal à croire que je travaillais si dur… »
Anthony Diaz, metteur en scène de JEU

 

C’est le premier jour d’école de Basile, une étape importante de sa vie, 8 scènes à différentes heures de la journée, de la maison aÌ l’école en passant par la cour de récréation ou encore la rue.

Son imagination débordante prend une place très importante dans sa vie de tous les jours et le met régulièrement en difficulté.

 

Cette histoire s’inspire de faits réels, des difficultés que peuvent rencontrer certains enfants

« dys », c’est à dire des enfants ayant différents troubles cognitifs (dyslexies, troubles de l’attention…), sur leur imaginaire débordant, et parfois encombrant…  

Il valorise l’imaginaire des enfants, montre qu’il est possible d’en faire un atout si l’on sait l’apprivoiser mais que cela demande écoute et ouverture.

 

Anthony DIAZ, metteur en scène et auteur, est également constructeur et manipulateur de « La Petite Casserole d’Anatole », et manipulateur pour le projet HEN (direction: Johanny Bert).

Soutiens 
Drac île-de-France
Département du Nord
Espace Tonkin de Villeurbanne, scène conventionnée « Arts de la marionnette »
Collège Savary de Gouzeaucourt
Ville de Nogent-sur-Marne
Pocket Théâtre de Nogent-sur-Marne
Théâtre de l’abbaye, Saint-Maur-les-fossés

Dossier de présentation cliquez ici
Lien vers le site de la compagnie : https://akanladeriv.wixsite.com/akanladeriv
Lien vers la bande annonce du spectacle : https://www.youtube.com/watch?v=Tr7koVg8DcI

Captation disponible sur demande ici

TÉLÉRAMA : TT - On aime beaucoup ! - Des scènes de la vie de tous les jours qui se confondent avec celles, abstraites, de la rêverie, entre douceur et obstacles à surmonter.

LAMUSE.FR : Un beau spectacle qui capte l’attention des petits et touche le cœur des parents.

PARIS MOMES : Ces scènes de la vie quotidienne sont racontées très simplement : quelques accessoires, un décor en kit, le rythme est soutenu, les images très parlantes… Et à la fin tout s’arrange. Ouf ! 

TOUTE LA CULTURE : Une belle métaphore de la différence, servie par de très belles images (...) Un joli spectacle, bien fait et bien exécuté, que les enfants comme les parents prendront plaisir à suivre, la technique du Théâtre noir permet un ou deux « effets » un peu « magiques » qui éblouissent littéralement les jeunes.

THEATRORAMA : Comme un hommage clair et percutant à nos enfances, à nos différences, « Jeu » est un spectacle essentiel à tous les âges

REPRÉSENTATIONS

 

- Festival d'Avignon 2020 : Initialement programmé au Théâtre des Béliers 

 

- Théâtre Paris Villette - Paris (19)

Du 18 octobre au 4 novembre 2020 : 

Les dimanches à 11h

Les mercredis et jeudis à 10h30

Supplémentaires le samedi 31 octobre à 17h, mardi 3 et mercredi 4 novembre à 10h

- Théâtre Des Poissons Frocourt (60)
Lundi 5 octobre 2020 : 3 représentations : 10h - 14h et 18h

- Théâtre le Pilier des Anges – Fontenay-sous-Bois (94)
Du 5 au 7 février : horaires en cours de confirmation

- Centre Salvador Allende – Saint Malo (35)
Vendredi 12 février : 10h et 14h30 / Samedi 13 février : 15h

- Théâtre les 3 Pierrots – Saint Cloud (92)
Mardi 16 mars : 15h / Mercredi 17 mars : 10h

NOTE DE MISE EN SCÈNE

Le décor est constitué de cubes en bois sur lesquels des dessins ont été réalisés à la craie. Ces cubes sont un jeu grandeur nature, ils se déplacent, se superposent, se tournent pour faire apparaitre des images. Chaque face est une découverte, comme pour un enfant avec un jouet.

Les dessins à la craie nous renvoient aussi au monde de l’enfance et du jeu mais surtout à un outil effaçable, avec lequel chacun a le droit à l’erreur, il est possible de rater puis de recommencer indéfiniment.

ANTHONY DIAZ, METTEUR EN SCÈNE & AUTEUR

Membre co-fondateur de la Compagnie A Kan la Dériv’, il s’est installé au Nord Pas-de-Calais pour y suivre une formation de comédien à l’EPSAD (École Professionnelle Supérieure d’Art Dramatique) de Lille.
Il a notamment participé à un stage au sein de l’École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières, sous la direction de Jean-Louis Heckel et Pascale Blaison. En 2012, il est invité à participer au stage «Techniques de fabrication et manipulation de marionnettes » à La Nef (Pantin), animé par Carole Allemand (plasticienne) et Pascale Blaison (comédienne, marionnettiste).
Depuis 2014, il a intégré la compagnie du Théâtre la Licorne sous la direction de Claire Dancoisne, dans le spectacle Les Encombrants font leur cirque et effectue sur la saison 2015-2016 un «Pas à Pas» (dispositif mis en place par la DRAC Nord Pas-de-Calais) au sein du Théâtre la Licorne.
En 2015, il intègre la Compagnie Marizibill en tant que constructeur et manipulateur dans La Petite Casserole d’Anatole.
En 2018, il intègre le théâtre de Romette (direction: Johanny Bert) en tant que manipulateur, pour le projet HEN. Depuis 2012, il travaille en collaboration avec Vincent Varène sur les créations de la compagnie A Kan la Dériv’.

LES MARIONNETTES

La marionnette est un outil pour développer l’imaginaire.

Les marionnettes sont volontairement très minimalistes. C'est un choix permettant au public de s’identifier facilement aux personnages en projetant éventuellement leurs traits propres.

Les marionnettes n’ont pas de corps, cette absence est un prétexte pour que tout devienne corps. Le corps permet d’incarner le statut des personnage : un sac d’école fait de Basile un écolier, une cravate faisant de son père un employé de bureau. Les manipulateurs sont visibles par le public. Tout est montré, rien n’est caché, ce qui est indispensable pour faire émerger l’imaginaire mais ne supprime pas la magie.

Pour Basile, les objets du quotidien détournés, lui servent d’outils de communication, il en fait un moyen d’expression de ses émotions. Le marionnettiste visible manipule la marionnette qui à son tour devient marionnettiste manipulant ses alliés du quotidien. C’est une sorte de mise en abime de l’outil marionnettique.


Ateliers 
Possibilité d’atelier découverte/construction autour de la marionnette comme moyen de parole, d’expression et de communication : outil éducatif et/ou de médiation.

EN PRATIQUE
 

À partir de 3 ans - Durée : 35 minutes + bords plateau

En tournée : 2 comédiens marionnettistes et 1 technicien 
Compagnie professionnelle basée à Paris 

En voir plus

DERVICHE DIFFUSION ©

Structure de diffusion de spectacles vivants

Adresse : 13, rue de Cotte - 75012 Paris
Bureaux & Courrier : 91 Bis rue Jean-Pierre Timbaud - 75011 Paris

Tina Wolters - +33.6.10.58.42.96

tina.wolters@dervichediffusion.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc