PHÈDRE

COMPAGNIE MINUIT 44

29aa9f59-6244-431b-bf39-d5fdebefb1c8.jpg

LE SPECTACLE

Après le succès de "Britannicus" la Compagnie Minuit44 adapte "Phèdre" de Racine - Création 2020

Phèdre, fille du juge des enfers, petite fille du Soleil, épouse de Thésée, roi héroïque d’Athènes, meurt d’un mal qui la consume : elle est rongée par un désir brûlant pour le fils de son époux, Hippolyte.

Pour se protéger d’elle-même, elle n’a de cesse de vouloir éloigner l’objet convoité, passant pour cela pour la pire des marâtres. Hippolyte quant à lui, brûle honteusement pour Aricie, sœur des ennemis mortels de son père. Thésée, absent depuis plus de six mois, est soudain annoncé comme mort.

Sur les conseils d’Oenone, sa nourrice, Phèdre, par des chemins détournés, avouera alors son désir à son beau-fils, le plongeant dans l’effroi. Mais Thésée revient du royaume des morts. Ce retour inattendu transforme l’aveu honteux en sentence mortelle. Pour sauver Phèdre, Oenone accuse Hippolyte d’avoir voulu lui-même abuser de la Reine. Thésée, vaincu par l’habilité de la nourrice, bannit son fils et réclame les foudres de Neptune. La jalousie empêche Phèdre de rétablir la vérité et Hippolyte sera sacrifié.

Il ne restera alors plus à Phèdre qu’à dévoiler l’horreur et de mettre fin à ses jours.

Lien vers le dossier de présentation : https://bit.ly/2tDahev
Lien vers le site de la compagnie : http://www.compagnieminuit44.com/

LA PRESSE - AU SUJET DE "BRITANNICUS"​

LE MASQUE ET LA PLUME : Magnifique pièce mise en scène par Laurent Domingos, très bien interprétée. Avec une unité de lieu incarnée par une machine infernale, piège mandibulaire. La pièce commence par l’enlèvement de Junie, chorégraphié. Magnifique.

I/O GAZETTE : La scénographie est une réussite, la structure semble tout droit sortie du cerveau d’un Ginger (...) Une œuvre comme celle-ci impressionne, mais l’équipe la porte avec enthousiasme et envie !

LA PROVENCE : Le jeu des comédiens sonne juste et nous touche au cœur. C’est une chose rare mais terriblement appréciable que d’adhérer pleinement à une pièce classique dans le Off d’Avignon.

REPRÉSENTATIONS

Théâtre du Petit Parmentier - Neuilly s/ Seine (92)
Du 18 au 28 mars 2020 : du mercredi au samedi à 20h 

Festival d'Avignon OFF - Théâtre du Roi René 
Tous les jours à 18h25 (relâches en cours de validation) - Salle du Roi

NOTE D'INTENTION

L'inversion des rapports hommes/femmes au service d'un sujet tabou : le désir féminin.

"Dans Phèdre, Racine ne traite pas de l’amour, ni même vraiment de la passion. Racine a osé nous parler de Désir. 

Mais Racine ne nous parle pas seulement de désir, mais du désir d’une femme. Croirait-on que ce tabou du désir féminin fût spécifique au siècle de Racine ? Absolument pas. Au XVIIème siècle les femmes étaient en partie sauvées par le fait que l’on croyait alors à cette époque que la jouissance féminine était importante pour la procréation. Les siècles suivants en revanche ont petit à petit fortement altéré le destin charnel de la femme, la science montrant l’inutilité de la jouissance féminine, l’inepte et destructrice théorie Freudienne sur la sexualité féminine, la religion forçant une omerta dans l’enseignement de la sexualité féminine, à peine corrigée dans les années 2000.

Notre démarche artistique est donc en premier lieu de représenter ce Désir sur scène. Racine nous parle de l’impossibilité de déclarer ce désir par la parole, c’est pourquoi nous travaillons en profondeur, avec notre chorégraphe, sur le langage des corps, qui ne peut s’empêcher de l’exprimer, ce qui crée un effet de relief intéressant entre l’opposition du corps et de la parole, et magnifie l’expression du Désir pour le public. "

 

Laurent Domingos, metteur en scène 

UNE CRÉATION SONORE EN LIVE 

"La bande son consiste en une série de sons, créés pour la pièce, qui sont actionnés en live sur le plateau, pour rappeler à tous (les personnages, les comédiens, le public), la présence omnisciente des dieux, leur apparitions imprévisibles, leur pression, et leur maîtrise du temps et du destin.

Nous tenons à ce que les sons soient envoyés en live, sans que les comédiens ne sachent quand, en fonction de la tension qu’ils créent, des silences. Les personnages doivent y porter attention, en tout cas ressentir cette présence erratique, et les comédiens doivent jouer avec.

Il y a donc un dialogue sur l’instant, entre les personnages (donc les comédiens) et la musique, qui apparaît donc finalement comme une véritable entité dramatique supérieure."

Laurent Domingos, metteur en scène 

EN PRATIQUE
 

À partir de 12 ans - Durée : 1h30

En tournée : 7 comédiens et 1 regisseur
Dimensions plateau minimum : 7 x 5 x 4m
Compagnie professionnelle basée à Paris

DERVICHE DIFFUSION ©

Structure de diffusion de spectacles vivants

Adresse : 13, rue de Cotte - 75012 Paris
Bureaux & Courrier : 91 Bis rue Jean-Pierre Timbaud - 75011 Paris

Tina Wolters - +33.6.10.58.42.96

tina.wolters@dervichediffusion.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc