SI PRÈS DES PROFONDEURS 

COMPAGNIE IA

sipres.jpg

LE SPECTACLE

Rencontre entre un marin, une déesse de la mer et un enfant du Darfour

Un ancien marin de la marine marchande refuse d'embarquer à nouveau mais ne se résout pas à rester à terre, dans un monde qui s'effondre et qui lui échappe. Il se réfugie seul au bord de la mer, pour se retrouver à travers ses souvenirs.
Le long de la grève, il rencontre un enfant « échoué », venu du Darfour - Soudan. Comme le marin, il cherche sa juste place après avoir vécu l'horreur en mer.
Ensemble ils réinventent un monde fait de bateaux porteurs d’espoirs qui les ramèneraient vers les êtres aimés laissés en chemin. Ils rencontrent une déesse de la mer qui leur promet de les sauver. Elle est témoin d’une autre vie possible.

Anti-héros, délaissés de la mondialisation, la rencontre de ces personnages autour de l’élément marin est comme une ronde, un conte moderne pour tous, avec en creux l’idée de réinventer le monde.

La pièce s’est construite à partir de témoignages, à la croisée de trois mondes : le monde post-moderne des marins de Côte d'Armor, le monde de la fin des temps d'un jeune réfugié du Darfour, et le monde utopique du mythe et de la nature retrouvée avec la figure de la déesse Yémenja.

"Si près des profondeurs" est une création.
Une première maquette sous forme déambulatoire a été présentée sur la plage dans le cadre du Festival Lyncéus en Bretagne. Une maquette de 40 minutes sera présentée en novembre 2018.
La compagnie est à la recherche de lieux de résidences et de coproducteurs pour finaliser la création.

Soutiens :
- WPI - Women Playwrights International
- Institut Français du Chili
- Festival Scènes sur Seine
L'auteur a reçu l’Aide à la Création du Centre National du Théâtre pour son projet précédent.

TÉLÉGRAMME : Comédienne mais aussi auteur de textes, dont certains sont soutenus par le CNT... Camille est venu afin de collecter des témoignages de mer binicais...

OUEST FRANCE : pour que vous lui racontiez ces souvenirs marins, et les lieux dans lesquels ils se sont déroulés.

LES PERSONNAGES

Yémenja est interprétée par une actrice brésilienne, elle incarne la déesse, liée aux forces de la mer. Tandis que le jeu est sobre et légèrement désincarné pour le marin et le réfugié, la déesse joue de manière plus incarnée voir autoritaire, à la manière des orixas, les dieux vénérés dans la religion du Candomblé. Elle est porteuse d’espoir et de vie. Les éléments qui jonchent son parcours sont également des éléments naturels (galets, coquillages, etc.), ils serviront de matériau de jeu pour les personnages de la pièce : une partition de musique, une barque... L’espace du plateau est le terrain de construction du réel enchanté dont parle Yémenja.

L’univers du marin est plus rocailleux, escarpé, urbain. Il est ponctué d’enregistrements des voix des habitants de Binic, la ville dans laquelle Camille Davin a mené les interviews, comme un rappel des souvenirs, une difficulté à vivre le présent, ainsi qu’un ancrage dans un univers plus technique, plus froid, à travers son costume de travail qui le place malgré lui dans ce monde globalisé dont il ne parvient pas à se défaire.

L’univers du réfugié est un entre-deux, il sera interprété par un jeune garçon, sa présence au monde est marquée par la violence de ce qu’il a vécu, mais il garde une certaine candeur, une capacité à naviguer d’un monde à l’autre comme un caméléon.

CAMILLE DAVIN

Camille se dirige vers le théâtre après des études littéraires puis Sciences-Po. Elle se forme comme comédienne dans les Conservatoires Municipaux de Paris. En tant que comédienne, elle travaille avec Léa Dant un théâtre de performances : « Avant de Partir » (2010), « Les Portes de nos Mondes » (2011). Avec Bénédicte Lasfargues et la compagnie méliades elle découvre un théâtre d’objets : « La Cité utopique (s) » en 2010, et d’autres : « Lhomme sans histoires », en 2015, « La Ville éphémère » (2016), « Vente sur plan » (2017) joués dans des théâtres en Ile-de-France, dans des Friches et sur l’eau. Avec Christophe Laluque et la compagnie Amin Théâtre, elle joue pour le jeune public «La tribu de Malgoumi» de Laurent Gaudé en 2018 à Fontenay-en-scènes.

Autrice et Metteure en scène, elle écrit "Ceux qui tombent" en 2011 qui reçoit l’Aide à la création du Centre National du Théâtre. Le texte est représenté à La Loge et au Lucernaire en 2014 à Paris puis publié aux Presses électroniques de France. Depuis, elle a écrit et mis en scène "Jardins suspendus", créé en avril 2017 à la Friche/Amin Théâtre en Essonne et au Théâtre de Belleville. Elle écrit aussi pour d’autres compagnies, notamment pour la Compagnie Trama, "Sous la Chair " avec Léa Dant, avec la Compagnie des Ondes et l’Amin Théâtre. Elle développe depuis 2012 un travail pédagogique auprès des adultes et des enfants et à la Maison d’Arrêt de Fleury- Mérogis.

EN PRATIQUE

 

Conte Moderne - Thème de la Mer et de la Migration - Durée : 1h10 - A partir de 12 ans
En tournée : 3 comédien, 1 technicien et 1 metteur en scène
Compagnie Basée à Paris

En voir plus

DERVICHE DIFFUSION ©

Structure de diffusion de spectacles vivants

Adresse : 13, rue de Cotte - 75012 Paris
Bureaux & Courrier : 91 Bis rue Jean-Pierre Timbaud - 75011 Paris

Tina Wolters - +33.6.10.58.42.96

tina.wolters@dervichediffusion.com

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc