ABUELA 
COMPAGNIE LES CRIS DE L'HORIZON

ABUELA

LE SPECTACLE

« J’écris cette pièce, qui s’appelle Abuela, ça veut dire grand-mère en espagnol, mais évidemment, il est question de ma mère tout le temps. »

 

Une femme avance dans un espace encombré, accompagnée par un complice fantasque, son inconscient.

Elle met de l'ordre sur scène et dans ses souvenirs et vilipende sa mère avant de remonter à la source de l'histoire : sa grand-mère qui émigre, l’enfance de sa mère, les épreuves de leurs vies.

Elle rassemble les fils de l'histoire mais quelque chose lui échappe. Jusqu’à la révélation d’un secret.

L’histoire se déploie tantôt grotesque, tantôt sombre, toujours en mouvement. Une ode au souffle, à l’élan vital, à la réconciliation.


Une plongée théâtrale, intime et loufoque, en pays familial.
 

Avec Laura Perrotte, comédienne, et Vinicius Carvalho, mime et danseur.

Lien vers le dossier de présentation : cliquez ici

Site de la compagnie : https://www.lescrisdelhorizon.fr/

Coproduction Le Théâtre, scène conventionnée d'Auxerre

Accompagnement  Laboratoire Why stories

Création 2021

A propos de "Nous qui sommes cent", précédente création de la Compagnie :

 

TELERAMA - TT - On aime beaucoup ! Le portrait sensible d’une femme en morceaux. Les trois comédiennes impulsent au spectacle un rythme vif et toujours juste.
 

LE MONDE .FR - Étrange et originale symphonie. Éclaboussant spectacle !

SCENEWEB  - La compagnie Les cris de l’horizon nous rappelle qu’il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup de moyen pour faire un théâtre drôle et essentiel. Les actrices sont formidables.

THEATREACTU - Un texte juste et délicat, parfois amère, jamais pathos. On a envie de crier à ces trois-là qu’on les remercie. Un véritable tour de force qui nous tient sur le fil entre rires, angoisses, larmes et soulagements.

REPRÉSENTATIONS

4 mai 2021 - Le Théâtre, Scène conventionnée - Auxerre (89)
Sortie de Résidence #1

24 juin 2021 à 18h - Anis Gras - Arcueil (94)
Sortie de résidence #2
Dans le cadre de la semaine de restitution Why Stories, laboratoire de recherche et création dédié aux métiers de la narration, fondé par Luca Giacomoni, Sarah Di Bella et Andrea Zubialde.

Présentation d'une étape de travail (45min)

3 septembre 2021 à 16h - Le Théâtre, Scène conventionnée - Auxerre (89)
Sortie Résidence #3

12 septembre 2021 à 20h30 - Arcy-sur-Cure (89)
ABUELA FUERA, Version plein air
Clôture de saison Des Amis de la Chapelle du Beugnon


19 septembre 2021 à 16h - Jardin de la Maison des Arts - Chatillon (92)
ABUELA FUERA, Version plein air
Dans le cadre du Festival Femmes Ordinaires Extraordinaires

NOTE D'INTENTION​

"Cette histoire repose sur des figures féminines. Le plus souvent seules, ou mal accompagnées, qui luttent, qui bougent, qui tentent, pour survivre, s’en sortir, élever leurs enfants, s’élever tout court.


Des femmes qui ont soif. Soif de vivre. Même si la violence n’est jamais loin. Que ces femmes la génèrent ou qu’elles la subissent. Qu’elle soit du fait de la mère, du père, du conjoint, d’inconnus, violences de classe et des violences sexuelles auxquelles s’ajoute la violence du silence.


Leur colère est une chance. Un acte de survie mis en place pour défendre leur intégrité. Qui les maintient vivantes. Ce qu’on subit est transitoire, c’est un passage, aussi dur qu’il soit. Être victime est un état qu’elles refusent. Toutes. Elles se transmettent cette force.
 

La force de lutter toujours, le désir de vivre encore."

 

Laura Perrotte, autrice et metteuse en scène

LA SCENOGRAPHIE

La scénographie est à l’image d’un espace mental : désordonnée, disparate, accumulant des signes, en lien avec les thématiques abordées dans l’histoire ou avec la quête menée par la protagoniste

Les vêtements sont au cœur de la transmission familiale : Abuela a été domestique puis couturière, sa fille est obsédée par l’accord des couleurs, sa petite fille est devenue costumière.

Le rouge représente l’Espagne, la colère, l’énergie vitale, le sang, le sang qui coule entre les cuisses de femmes, voire le fœtus de l’enfant à naître.

Les portants à roulettes sont des objets de circulation, de mouvement. Ils redessinent les contours de l‘espace mental de la protagoniste et les espaces au plateau, qu’ils s’ouvrent comme les frontières, qu’ils s’alignent pour induire le quai d’une gare.

 

Comme chez Almodovar, ici le fantastique, le loufoque et la couleur s’invitent, on en oublierait presque que les thématiques sont dramatiques. Une sorte de « politesse du grotesque », délicat, intelligent, pudique.
Abuela est interprétée par un danseur brésilien, un « travesti » qui n’est pas ce qu’il donne à voir et nous le montre sans équivoque. Mais il reste mystérieux, ambigu, dans un jeu de caché/montré intriguant et savoureux. 

EN PRATIQUE

Théâtre Contemporain - Durée : 1h10 - A partir de 14 ans

En tournée : 2 comédien.nes, 1 régisseur.se

Dimensions plateau minimum : 7m x 6m

Peut se jouer en extérieur
Compagnie professionnelle basée à Paris et en Bourgogne

abuela
abuela
abuela
abuela
abuela
abuela