MON PROF EST UN TROLL
COMPAGNIE SOURICIERE

Mon prof est un troll

LE SPECTACLE

 

« Je n’ai jamais rencontré de troll, mais il m’est arrivé de rencontrer une ou deux personnes qui auraient probablement dû naître troll. Je tente encore de convaincre les gens que cette pièce est une métaphore de ceci ou cela, mais la vérité, c’est que c’est une pièce sur deux enfants pas très sages et un troll, et cela me suffit. » Dennis Kelly

Alice et Max sont deux enfants turbulents. Pas une bêtise ne leur échappe pour faire tourner en bourrique leur institutrice. Elle finit par rendre les armes, et séjourner en maison de repos pour dépression nerveuse.

Arrive alors un nouveau directeur : Un troll.

Il règne sans pitié sur l’école en forçant les élèves à travailler toute la journée dans une mine d’or. À la moindre incartade, les garnements sont dévorés par la créature. Alice et Max tentent de se rebiffer mais les adultes ne semblent pas prendre au sérieux leur détresse. Ni leur maman, ni l’inspecteur des écoles, ni l’agent de police…et encore moins le Président de la République.

Ils se désespèrent d’être entendus, jusqu’à ce que sorte de leurs cerveaux une brillante idée…

Lien vers la bande annonce :  https://vimeo.com/509810279

Lien vers le Lien vers le dossier de présentation : cliquez ici

Lien vers le dossier pédagogique : cliquez ici

Soutiens : Ville de Toulon, Métropole Toulon-Provence-Méditerranée, Dpt du Var, Région SUD et DRAC PACA
CoProduction : Scène nationale Châteauvallon-Liberté, Théâtre Massalia, Théâtre des Halles, Centre Dramatique des Villages du Haut-Vaucluse, Théâtre Antoine Vitez, Scènes et Ciné, Fabrique Mimont, Réseau Traverse
L'Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté. 

ZIBELINE : Une fable jubilatoire ! Un petit bijou !

 

​REPRÉSENTATIONS 

FESTIVAL d'AVIGNON OFF - Théâtre Le TOTEM, Scène conventionnée Art, Enfance, Jeunesse - Du 9 au 26 juillet à 11h30 - Relâche dimanches 10, 17 et 24 juillet 

AUTOUR DU SPECTACLE

Les représentations peuvent être suivies d'échanges bord de scène.

Pour aller plus loin, des ateliers pédagogiques sont proposés par la compagnie autour la figure du monstre.

L'équipe nous invite à prendre du recul pour nous interroger ensemble sur nos différentes perceptions du Monstre, se demander pourquoi sommes-nous effrayés par ce qui ne nous ressemble pas, et qu’est-ce que cette peur révèle de nous ?

Au cours de l'atelier, les enfants pourront :

- Créer leur propre monstre, sa figure, son langage, sa singularité, son histoire

- Utiliser pour cela les outils de l’art théâtral (improvisations, mime, masques, expressions corporelles) 

- Faire entrer en interaction les différents monstres entre eux autour de situations comme « Les monstres font leurs courses au supermarché », « Les monstres dans une salle d’attente de médecin » etc  

- Jouer sur l’improvisation pour articuler l’étrangeté de leur figure monstrueuse au caractère ordinaire d’une situation quotidienne.

L’autre enjeu pour chaque enfant sera d’accepter la présence de « l’Autre », d’un autre « monstre » que le sien dans son espace, et si possible de pouvoir jouer ensemble

Lien vers le dossier pédagogique : cliquez ici

NOTE DE MISE EN SCENE​

"Ici, Dennis Kelly cadre un contexte politique précis. Avec le changement de Directeur, un nouveau régime de type dictatorial est instauré au sein de l’école. Tous les processus de domination sont à l’œuvre : exploitation (travail d’enfants dans une mine d’or), humiliations (les professeurs hommes porteront des chaussures de femmes et inversement), et terreur par sanction arbitraire (être mangé pour l’exemple.)

Il s’agit donc pour les protagonistes de se poser la question fondamentale : est-ce juste ?  Pour Alice et Max, il est évident que non.

L’étape suivante de ce parcours initiatique consiste à trouver la bonne méthode pour entrer en résistance. Quand Alice et Max échouent systématiquement à se faire entendre par leur mère, l’inspecteur des écoles, l’agent de police et jusqu’au Président de la République, je ne peux m’empêcher d’entendre derrière ces « choux blancs » une crise de la Démocratie et des institutions qui refusent de voir la réalité d’un problème, préférant se cacher derrière un langage formaté.

Pourtant, c’est précisément par le langage qu’Alice et Max vont trouver la clé : apprendre à « parler le troll ». Faire un pas vers le troll, et entrer en dialogue avec lui pour résoudre cette crise par les mots, et éviter ainsi la violence des actes.

Le pouvoir du langage permettra à ces deux enfants de vaincre leur peur, et de regarder le troll non-plus comme le monstre fantasmé, mais comme la figure de l’étranger, celui qui ne parle pas notre langue. Toutes ces différences peuvent inspirer de la crainte et de la haine si l’on ne cherche pas à dénouer les malentendus.

On peut donc parfaitement lire cette pièce comme l’histoire d’une émancipation, celle de deux futurs citoyens qui observent avec leurs yeux d’enfants un monde complexe." Vincent Franchi

 

Site de la compagnie : www.compagnie-souriciere.fr 

EN PRATIQUE

Théâtre - Durée : 1h - A partir de 7 ans

Espace scénique requis : 6m ouverture et 5m de profondeur

Peut se jouer hors les murs, notamment en école

En tournée : 2 comédiens + 1 régisseur.se + 1 metteur en scène

Compagnie professionnelle basée à Toulon et Marseille

Texte : Dennis Kelly ; Mise en scène Vincent Franchi, assité de Maëlle Charpin ; Interprètes : Cécile Petit et Nicolas Violin ; Lumières et régie générale Léo Grosperrin ; Création sonore : Éric Petit ; Décor : Atelier  Vierano ; Administration : MOZAÏC

Mon prof est un troll
Mon prof est un troll
press to zoom
Mon prof est un troll
Mon prof est un troll
press to zoom
Mon prof est un troll
Mon prof est un troll
press to zoom